Quelle importance ? Dans les psychoses, le plus important est le traitement.

Spécificité française à ma connaissance, la “bouffée délirante aigüe” m’a été décelée dès 2002. Ensuite, vers 2004, “schizoprhénie simple”. Puis retour à la case BDA. Puis schizophrénie. Puis bipolarité. Puis schizophrénie dysthymique.

Je ne demande plus mon diagnostic, Quel intérêt ? Mon traitement ne changerais pas, et surtout j’ai assez fait de tentatives de baisse de médoc pour voir que ça ne m’irait pas du tout.

Je sais que j’ai des problèmes de délires, hallus, parano, dépression et phases maniaques, sans médocs. Avec, il ne reste plus grand chose.