L’ORL a laissé une puce RFID dans ma joue, le dentiste a installé une cavité de cyanure dans une mes molaires.

Les services secrets lisent sur mes lèvres ce que je dis, il faut donc que je baisse la tête quand je parle.

C’était en 2005, dernière BDA majeure, dernier décrochage complet de la réalité. Il n’y a pas assez de place en HP pour m’interner, du coup je suis dirigé vers une clinique psychiatrique de la région. Le chauffeur de VSL qui m’y amène : “Vous verrez, c’est la vie de château là bas”.

Quand je fais du sport dans la salle de gym, je crois que Jacques Chirac m’observe derrière des miroirs sans tain.

J’ai suivi une séance de sophrologie à ce moment, j’ai été bien bousculé par cette expérience. J’ai eu des hallucinations visuelles, j’avais l’impression que ma température corporelle avait baissé, j’étais mal. J’aurais jamais du y participer.